Shampooing traitant

 

 
 
   
Accueil Mon compte Contact 
Compléments
Alimentaires
Aromathérapie
& encens
Cosmétiques &
soins du corps
Nutrition
sportive
Espace
culture
Espace
Bébé
Rechercher
Mot-clé, référence ou marque
  Dictionnaire
des plantes
  La nutrition
du sportif
 
 
 
Sélectionnez une marque

 
 
 
Nos produits
  Compléments alimentaires
  Articulation
  Beauté soleil
  Cheveux ongles
  Cholesterol
  Circulation
  Digestion transit
  Froid defense
  Ménopause
  Minceur
  Sommeil
  Tonus endurance
  Tonus immédiat
  Tonus sexuel
  Urinaire
  Vieillissement
  Aromathérapie & encens
  Cosmétiques & soins du corps
  Nutrition sportive
  Espace culture
  Espace Bébé
Nos engagements
 
Transactions sécurisées
Toutes les transactions par carte bancaire sont traitées directement par le Crédit Agricole. Aucune information confidentielle ne nous est communiquée.
 
Livraison Express
Les commandes reçues chaque jour du lundi au vendredi avant 10h00 le matin seront expédiées le jour même sauf cas prévus à l’article n°7 des conditions générales de vente consultable en ligne ici.
   
Garantie de qualité

Certification Ecocert
32600 L’ISLE JOURDAIN

   
colissimo

L’ENERGIE : L’OPTIMISER… = PLUS DE PERFORMANCE

 

La pratique d’un exercice physique peut induire une augmentation de la dépense énergétique de 500 à 1 000 kcal/h, et plus selon les conditions climatiques (froid), l’intensité de l’exercice etc.…

  • Comment fonctionne les systèmes énergétiques du muscle ?

Comment fonctionne les systèmes énergétiques du muscle ?
L’ATP (molécule adénosine triphosphate) utilisée par le muscle, transforme l’énergie chimique en énergie mécanique (avec production de chaleur qui nécessite une régulation thermique par la production de sueur qui engendre 1 perte d’eau et de sels minéraux) d’ou besoin de boisson isotonique durant les efforts
>> voir boisson énergétique onaform
L’ATP est présente en très faible quantité dans le muscle, assurée les 3 premières secondes d’un effort.
Ces réserves très limitées nécessitent une re synthèse d’ATP permanente.

3 systèmes de synthèse existent :

  • Le système anaérobie alactique : C’est une synthèse d’ATP issue de la créatine phosphate présente dans les muscles, elle permet de prolonger l’apport d’énergie jusqu’à la 15e seconde d’un effort. D’où son utilité pour les efforts brefs et intenses (sprint, haltérophilie, saut, lancé), qui se déroule sans oxygène.
  • Le système anaérobie lactique :
    C’est une synthèse d’ATP réalisée grâce à l’utilisation de glucides, sans besoin d’oxygène.
    Cela permet de réaliser 2 à 4 minutes d’un effort, (la limite de son utilisation est de la production d’acide lactique, entraînant une acidose des fibres musculaires).
  • Le système aérobie :
    C’est une synthèse d’ATP nécessitant la présence d’oxygène et permettant une utilisation mixte des glucides et des acides gras.
    Elle est théoriquement non limitée car les réserves lipidiques sont inépuisables.
    C’est le système métabolique le plus adapté aux efforts de très longue durée.

Lorsque l’organisme est au repos, seul le système aérobie fonctionne.
1/3 de l’énergie est fourni par les glucides et 2/3 par les lipides.
À l’exercice, la sollicitation des différents systèmes générateurs d’ATP dépend de 2 facteurs :
L’intensité et la durée de l’exercice.
Durant les efforts très brefs et intenses (en anaérobie stricte)
Durant les efforts de longue durée à intensité moyenne (en aérobie stricte).

Durant les entraînements d’endurance (en aérobie), il y a augmentation de l’utilisation des lipides, ce qui permet d’épargner les réserves de glycogène, naturellement faibles.

RETOUR

 

   
   
Contenu protégé. Reproduction interdite. Tous droits réservés @ 2017 Réalisation ©3Mi 2017  
 
Voir mon panier
Articles   0  
Montant   0,00 €  
Port   0,00 €  
Total   0,00 €  
Panier

   
 
Nouveau compte ?
Créer un compte
Mot de passe perdu ?
Cliquez ici
     


 
   
Dossiers1. Dossiers
 
Voir tout | Effacer